Apprendre à nager

Photo1

Organistation sportive de l'école de nage de l’ESN

GROUPE 10 (voir "les brevets"): Dès l’âge de 4 ans, il s’agit de s’accoutumer à ce nouveau milieu (aquatique) où la vie est si différente de celle sur la terre ferme. Le (la) futur(e) champion(nne) pourra apprécier les joies de la flottaison, de l’immersion, de l’expiration active, de la grande profondeur, des sauts... à travers une multitude d’exercices ludiques aussi « humides » les uns que les autres. Les débuts sont souvent un tantinet angoissants, (quel est donc ce Nouveau monde où Archimède dicte sa loi?) mais les encouragements et la patience des moniteurs sont d’un grand secours.

GROUPE 9: Nous avons déjà affaire à un petit poisson à l’aise dans l’eau, mais qui reste incapable de se déplacer efficacement; qu’à cela ne tienne, il va apprendre à se servir maintenant de ses jambes, de ses bras et de son corps sur le dos ou sur le ventre pour se propulser. Bien sûr, il va poursuivre son accoutumance et bientôt plus aucun recoin de la piscine n’aura de secret pour lui: de gauche à droite, de haut en bas, en petite et en grande profondeur. C’est marrant pendant quelques semaines, mais il aimerait quand même bien apprendre réellement à nager !

GROUPE 8: Voilà, voilà, ça vient. Il poursuit son apprentissage de la nage sur le dos avec une position du corps parfaitement horizontale, la plus économique et efficace possible (bien à plat sur l’eau, il parait que c’est moins fatiguant). Chouette, sur le ventre ça marche aussi ! C’est juste un peu plus compliqué à cause de la respiration. Bon, il devient capable de plonger, de se déplacer sur le dos, et même sur le ventre mais la technique de nage est loin d’être parfaite: les problèmes d’équilibre et de propulsion posés par les lois physiques de l’hydrodynamique sont loin d’être résolus. OK, c’est un peu théorique alors passons au groupe suivant pour y voir un peu plus clair.

GROUPE 7: Savoir nager, c’est se déplacer efficacement dans l’eau sans arrêt. C’est l’objectif principal du groupe 7 pour le crawl, le dos et la brasse. Les exercices techniques (éducatifs) sont de plus en plus nombreux et portent des noms les plus farfelus: dessiner un cœur à l’envers, faire le serment ou guili-guili, jouer à l’hélicoptère, faire comme Charlot, donner une baffe, faire des oreilles de lapin,... bref on en passe et des meilleures. Petit à petit, les automatismes corrects se mettent en place sous le regard attentif des parents émerveillés de voir que leur petit terrien se transforme en un être très bien adapté à la vie aquatique.